Radio Bagay 9

La reference Haitienne

La police à Poste-Pierrot, fief du chef de gang Arnel Joseph, après son arrestation

Profitant de l’effet de surprise provoqué par la nouvelle de l’arrestation du chef de gang Arnel Joseph, la police dans l’Artibonite, quelques heures après, s’est lancée à l’assaut de son fief à Poste-Pierrot, 4e section de la commune de Marchand-Dessalines. Selon l’inspecteur Max Saint-Preux, porte-parole ad interim de la PNH dans l’Artibonite, l’intervention avait pour objectif de capturer les acolytes d’Arnel et de récupérer éventuellement les armes en leur possession. Composée d’agents de l’UDMO, des unités spécialisées en mission dans la région, des sections de SWAT et de la MINUJUSTH, l’équipe d’intervention avait fait face à une forte résistance de la part des bandits, mais ces derniers ont fini par s’enfuir. « A son arrivée, la police avait trouvé le local déjà en feu. Elle n’a fait aucune arrestation ni aucune saisie d’arme », a fait savoir l’inspecteur qui a nié toute implication de la PNH dans la mort de plusieurs personnes dont les photos de leurs corps sans vie circulent sur les réseaux sociaux.   

Police Haitien

Selon l’un des membres du  conseil d’administration de la 4e section, Frantzy Toussaint, la police n’était pas la seule à profiter de la situation. Il a dénoncé des bandits appartenant à des groupes rivaux, venus de Barrage, une localité de Dessalines et de Bois-la-Ville, localité de la commune de Petite-Rivière qui ont tué et incendié des maisons à Poste-Pierrot. « C’est une cause profonde mélangée à une autre occasionnelle. Il existe depuis belle lurette un différend entre ces groupes de bandits et celui d’Arnel », a-t-il déclaré. Une information qui n’est pas différente de celle de la police qui a parlé d’un guet-apens tendu par les groupes rivaux.

En termes de bilan, le CASEC Toussaint a fait état de l’incendie qui a ravagé le commerce d’un certain Joseph Luders, la maison de  Marc Sarilus, un membre notoire de la bande à Arnel, et, selon les précisions d’un confrère de la presse locale, son frère Louis-Charles Sarilus, alias Bren, a été décapité. Il y a aussi un certain Noël qui a reçu plusieurs cartouches. Environ six personnes qui ont perdu leur vie  au cours de ces échauffourées qui ont provoqué le déplacement de bon nombre de gens de la localité de Poste-Pierrot. En ce sens, monsieur Toussaint a sollicité une présence stable de la police dans cette zone pour la protection des vies et des biens et celle de la Croix-Rouge pour secourir les gens en difficulté.

Le commissaire du gouvernement de Saint-Marc, Me Jules Wilkens, lors d’une conférence de presse, le 23 juillet, a tenu à relater l’existence de mandats décernés à l’encontre du chef de gang et de ses acolytes. Tout en félicitant la justice et la police pour cette arrestation, le parquetier a déclaré qu’il est impératif de prodiguer au bandit des soins que nécessite son cas afin qu’il puisse être en état de répondre de ses actes. Et, en prévision d’un éparpillement des bandits dans la région, il a exhorté la population à collaborer avec la police. « Je demande aux membres de la population de dénoncer des inconnus qui pourraient venir chercher refuge dans leurs zones ».

À rappeler qu’environ neuf bandits ont déjà été appréhendés dans le cadre du dossier du chef de gang Arnel Joseph. Pour l’instant, ils sont entre les mains de la police judiciaire à Port-au-Prince, a fait savoir le chef du parquet de la juridiction de Saint-Marc.

Sem Nonor

semyes2006@hotmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Radio Bagay 9 © 2019 by 239.265.2832